Ostéochondrose de la colonne cervicale

Les lésions dégénératives des disques intervertébraux et des vertèbres elles-mêmes dans la colonne cervicale sont une pathologie assez courante appelée ostéochondrose cervicale.

Ostéochondrose de la colonne cervicale

Dans cette maladie, les disques intervertébraux, qui sont naturellement des formations fibro-cartilagineuses, perdent progressivement leur force, leur élasticité et leurs propriétés d'amortissement. En fait, ils semblent s'ossifier et rétrécir. En conséquence, la colonne vertébrale devient moins mobile, la hauteur des espaces intervertébraux diminue et, par conséquent, les racines nerveuses et les vaisseaux sont pincés.

Les surfaces des vertèbres, situées sous les disques intervertébraux, souffrent également d'ostéochondrose, avec des changements dystrophiques. De plus, l'ostéochondrose s'accompagne de la formation de croissances réactives sur les vertèbres - ostéophytes (ou épines osseuses). Si de tels ostéophytes sont disposés "sans succès", la compression des nerfs ou des vaisseaux est possible.

Causes et symptômes de l'ostéochondrose cervicale

Cette pathologie chez les personnes âgées est inévitable dans la plupart des cas et, tôt ou tard, se manifeste par un certain nombre de symptômes désagréables d'ostéochondrose cervicale. Et il n'y a qu'une seule raison à cela: les processus de vieillissement physiologique des os et du cartilage. Si l'ostéochondrose se développe à un jeune âge, il est impératif de rechercher les facteurs contributifs et de les éliminer pour que la pathologie ne progresse pas.

Les principales causes de l'ostéochondrose cervicale sont:

  • Inactivité.
  • Violations de l'échange.
  • blessures à la colonne vertébrale.
  • Disposition héréditaire.
  • Infections chroniques et intoxications.
  • Mauvaise forme physique.
  • Mauvaise nutrition.
  • Mauvaise posture.
  • Séjour prolongé et systématique dans des positions inconfortables avec la tête penchée ou le cou tendu.
  • maladies du tissu conjonctif.
  • Écologie défavorable.
  • stress.
  • fumer.
  • hypothermie.

Les personnes atteintes d'ostéochondrose cervicale se plaignent de douleurs et de douleurs dans le cou, les épaules, des maux de tête, un engourdissement et une faiblesse dans les bras. Ces symptômes d'ostéochondrose de la colonne cervicale sont généralement suivis en permanence par les patients. L'aggravation de la même pathologie et l'exacerbation de toutes ses manifestations surviennent après une surcharge, un effort physique et des tours de tête «infructueux».

Complications possibles

Une ostéochondrose non compliquée de la colonne vertébrale au niveau du cou, qui cause beaucoup de désagréments au patient, ne présente pas de risque grave pour la santé, mais les complications de cette maladie sont déjà plus dangereuses.

Le plus souvent, l'ostéochondrose cervicale est compliquée par le syndrome radiculaire, qui est la réponse du corps au pincement de la racine de la colonne vertébrale. Cette pathologie se manifeste par divers symptômes neurologiques (douleur vive au cou, à l'épaule, altération de la sensibilité des membres supérieurs, faiblesse musculaire, etc. ).

Eh bien, les plus grandes complications de l'ostéochondrose de la colonne cervicale sont les hernies discales et le syndrome de l'artère vertébrale. Avec les hernies, il existe un grand risque de compression des racines nerveuses et de la moelle épinière, avec le développement ultérieur de troubles neurologiques graves pouvant aller jusqu'au handicap du patient.

Le syndrome de l'artère vertébrale se produit en raison d'une compression ou d'un spasme réflexe de l'artère du même nom, qui alimente le cerveau en sang. Cette pathologie se caractérise par des maux de tête lancinants, des acouphènes, des étourdissements, des «mouches» et des «taches» devant les yeux et d'autres symptômes d'altération de l'apport sanguin au cerveau. Chez les patients souffrant de problèmes cardiaques, le développement de ce syndrome aggrave considérablement l'évolution de la maladie cardiaque.

Comment l'ostéochondrose cervicale est-elle traitée?

L'ostéochondrose non compliquée de la colonne cervicale est principalement traitée avec des méthodes conservatrices:

Physiothérapie

Sa tâche principale est de renforcer la structure musculaire du cou, d'améliorer la circulation sanguine dans les tissus et de fournir aux structures cartilagineuses de la colonne vertébrale les nutriments nécessaires qui ne pénètrent dans les disques intervertébraux que lors de leur contraction, c'est-à-dire lors des mouvements actifs.

Physiothérapie

Pour l'ostéochondrose cervicale, cette méthode de traitement aide à soulager la douleur, à améliorer la circulation sanguine et à soulager les spasmes musculaires au niveau du cou et de la ceinture scapulaire supérieure.

Massage

Il est recommandé aux patients souffrant d'ostéochondrose de suivre régulièrement des cours de massage thérapeutique.

Thérapie manuelle

Il aide à soulager la douleur et à réduire la compression des formations nerveuses dans le cou.

Réflexologie

Ce type de traitement est utilisé pour soulager la douleur et les symptômes neurologiques.

Médicaments

Pendant les périodes d'exacerbation de la pathologie, lorsqu'il y a une douleur intense, des analgésiques et des anti-inflammatoires, ainsi que des médicaments pour activer la microcirculation des tissus, sont prescrits aux patients. Lorsque l'état du patient s'améliore, on lui montre des chondroprotecteurs et des complexes vitamines-minéraux.

Il faut cependant noter qu'un bon résultat dans le traitement de l'ostéochondrose cervicale n'est possible que si toutes les méthodes énumérées sont utilisées en combinaison.

Prévention des maladies

Trois points sont très importants pour la colonne cervicale: un oreiller orthopédique confortable avec lequel la colonne vertébrale peut se détendre autant que possible pendant le sommeil, cinq minutes de soulagement du cou pendant les heures de travail et des exercices réguliers pour renforcer les muscles du dos et du cou. Si vous appliquez cela en règle générale, ne nuit pas à votre santé (ne fumez pas, mangez bien, faites plus d'exercice) et traitez en temps opportun les pathologies qui contribuent à l'apparition de la dystrophie discale, vous pouvez facilement vivre dans la vieillesse sans ostéochondrose cervicale.