Ostéochondrose du rachis thoracique

Mal de dos avec ostéochondrose thoracique

L'ostéochondrose de la colonne thoracique est la reconnaissance de modifications dystrophiques et dégénératives des vertèbres.

À la suite de processus pathologiques, non seulement le tissu osseux des vertèbres souffre, mais également la fonction des ligaments, des muscles et des articulations adjacents est perturbée.

L'ostéochondrose thoracique se déroule rarement de manière isolée, des modifications de la colonne cervicale sont souvent observées chez le patient et la localisation de la douleur et de l'inconfort contribue au fait que la maladie peut être confondue avec une violation du travail du cœur pendant une longue période. Poumons et estomac.

L'ostéochondrose de la colonne thoracique n'est pas souvent diagnostiquée. Cela est dû aux caractéristiques structurelles de la région thoracique : les disques intervertébraux y sont plus petits et beaucoup plus minces, et la mobilité de la région thoracique est bien moindre que dans le reste de la colonne vertébrale. Une partie de la charge est répartie sur les côtes et le sternum.

cause

La principale raison du développement de l'ostéochondrose dans n'importe quelle zone de la colonne vertébrale est une violation des processus métaboliques, sous l'influence desquels la structure du tissu osseux des vertèbres change, les surfaces cartilagineuses sont détruites et le travail du muscles - modifications de l'appareil ligamentaire. Tous ces processus sont inévitables et en fin de vie, tout le monde souffre dans une certaine mesure de leur manifestation.

L'hypodynamie comme cause du développement de l'ostéochondrose thoracique

Certaines des causes les plus probables d'ostéochondrose thoracique comprennent:

  • Hypodynamie - l'absence des mouvements nécessaires à la colonne vertébrale entraîne une diminution de l'apport sanguin dans cette zone et, par conséquent, le développement rapide de changements pathologiques.
  • Crampe musculaire. Un spasme musculaire prolongé se produit lorsque le tronc du corps est dans une position contrainte constante avec une scoliose.
  • Exercice excessif et inapproprié.
  • Malformations congénitales de la colonne vertébrale.
  • Grande masse corporelle.
  • Blessures.

Les facteurs provoquant le développement de l'ostéochondrose comprennent également une prédisposition génétique, l'hypothermie, un dysfonctionnement du système immunitaire et des maladies inflammatoires.

Symptômes

La plupart des patients se plaignent des symptômes suivants de la maladie :

  • Douleur thoracique.
  • Forte rigidité dans les virages, en flexion.
  • Violation de la fonction des organes internes.

La douleur dans l'ostéochondrose varie en type et en intensité. Ils sont souvent paroxystiques, aggravés par la toux, les éternuements et se propagent à l'omoplate.

La même douleur peut accompagner des problèmes cardiovasculaires et des névralgies intercostales, de sorte que ces maladies sont souvent confondues sans diagnostic approprié.

L'inconfort et la douleur se produisent régulièrement dans la région de l'estomac. Avec de telles manifestations, une personne peut être traitée pour des problèmes digestifs imaginaires pendant longtemps et en vain.

Les symptômes cliniques de la maladie dépendent également de l'endroit où se produisent les changements dystrophiques les plus prononcés.

  1. Si les vertèbres thoraciques supérieures sont endommagées, le patient peut se plaindre d'une sensation de corps étranger dans la gorge, d'une gêne dans l'œsophage et la gorge. Avec des changements prononcés, une difficulté à avaler est observée.
  2. La défaite des vertèbres au centre de la région thoracique provoque des symptômes similaires à la cholécystite, la pancréatite, la gastrite.
  3. Les modifications dégénératives des vertèbres du segment inférieur provoquent des sensations douloureuses dans les intestins.

La douleur dans les organes digestifs n'est pas associée à la prise alimentaire et à la saison de l'année, c'est une caractéristique des véritables maladies gastro-intestinales causées par l'ostéochondrose. Bien entendu, le diagnostic ne repose pas uniquement sur des symptômes et des hypothèses, il ne peut être confirmé que par un diagnostic approprié.

Cours de la maladie

L'ostéochondrose thoracique a tendance à se développer lentement. Le stade préclinique de la maladie se manifeste par une gêne intermittente dans la section correspondante de la colonne vertébrale, au cours de laquelle l'élasticité et la densité du cartilage diminuent.

  • Des changements pathologiques persistants conduisent au développement d'un stade aigu, dans lequel tous les symptômes de la maladie se manifestent. Chez certains patients, les symptômes peuvent être mineurs, mais cela ne signifie pas qu'il n'y a pas de changements dégénératifs graves.
  • Après avoir éliminé la phase aiguë à l'aide de médicaments et de physiothérapie, la maladie passe à un stade chronique. Les exacerbations au cours de cette période dépendent de l'influence des facteurs provoquants et des mesures prises par le patient pour empêcher le développement d'une crise. En dehors de la phase d'exacerbation, les patients remarquent une fatigue accrue, une faiblesse et une gêne périodique au niveau de la poitrine.

Complications

Les modifications dégénératives persistantes des vertèbres, les tensions musculaires et l'affaiblissement de l'appareil ligamentaire entraînent :

  1. Prolapsus discal.
  2. Radikulitow.
  3. Spondyles.
  4. Scoliose.

Avec une évolution prolongée de la phase aiguë et des exacerbations fréquentes de la maladie, la capacité de travailler est souvent perdue et la personne devient handicapée.

diagnostic

Faire un diagnostic précis commence par l'examen et l'examen du patient. L'examen examine l'amplitude des mouvements dans la poitrine et détermine les indicateurs des réflexes tendineux. La nature de la douleur indique une autre maladie, il est donc nécessaire de faire un ECG et une échographie des organes internes. Le diagnostic est posé après avoir réalisé :

  • Radiographie.
  • IRM ou TDM.
  • Les analyses de sang montrent des signes d'inflammation.

Le traitement ultérieur dépend des changements dans la colonne vertébrale qui ont été identifiés.

traitement

Le schéma thérapeutique de l'ostéochondrose diffère quelque peu au stade aigu et au cours de l'évolution chronique de la maladie. Le traitement doit être global, avec des médicaments et une action réflexe sur la colonne vertébrale.

  • Le traitement médicamenteux consiste en l'utilisation d'anti-inflammatoires, d'analgésiques, de chondroprotecteurs, de vitamines.
  • La physiothérapie permet d'améliorer la circulation sanguine et de soulager partiellement la douleur.
  • Une étape importante est la mise en œuvre de cours de massage et l'utilisation constante d'exercices thérapeutiques.

Indications du traitement chirurgical

Dans certains cas, avec une thérapie très efficace, il n'y a pas d'effet notable, une intervention chirurgicale peut donc être proposée au patient. Les indications absolues pour l'opération sont :

  1. Sténose vertébrale.
  2. Instabilité de la colonne vertébrale, qui entraîne un déplacement important des vertèbres.
  3. Hernie vertébrale.

Divers types de chirurgie ont été développés pour l'ostéochondrose. La décision de les réaliser est prise en fonction du tableau clinique des complications. Une discectomie peut créer une articulation ferme des vertèbres ; il existe des techniques dans lesquelles une prothèse spéciale est utilisée à la place d'un disque intervertébral. En plus de la chirurgie, une hernie peut être traitée par exposition au laser.

la prévention

Un diagnostic d'ostéochondrose est une raison sérieuse de changer votre vie normale. Le manque d'habitudes, une bonne nutrition, une activité physique constante et le contrôle du poids corporel réduisent considérablement les processus dégénératifs. Les rémissions à long terme de la maladie dépendent également de la médication prophylactique et de la performance constante d'une série d'exercices développés par un médecin.