Symptômes typiques et traitement de l'ostéochondrose de la colonne cervicale

L'ostéochondrose de la colonne cervicale est une pathologie grave caractérisée par des modifications dégénératives-dystrophiques de la structure des disques intervertébraux. Ce trouble entraîne souvent des complications dangereuses. Par conséquent, il est strictement interdit de l'ignorer. Pour faire face à la maladie, il vaut la peine de consulter un spécialiste en temps opportun.

L'essence de la pathologie

L'ostéochondrose de la colonne cervicale est une pathologie dans laquelle la pulpe intervertébrale molle est convertie en tissu osseux. Cela conduit à un piégeage des vaisseaux sanguins et des fibres nerveuses.

Le syndrome douloureux est une caractéristique de la maladie. Il est localisé dans le cou, les épaules, le haut du dos et la tête. De nombreux patients présentent des étourdissements, des fluctuations de pression, des nausées et un manque d'air.

Les changements dystrophiques dans la région cervicale surviennent généralement à un âge moyen ou avancé. Cela est dû à la position verticale du squelette et aux particularités de la répartition de la charge.

Les médecins constatent que la maladie survient plus tôt chez les hommes. Cela se produit entre 45 et 50 ans. Les femmes font plus tard face à des manifestations d'ostéochondrose cervicale - à l'âge de 50 à 55 ans.

raisons

Divers facteurs conduisent au développement de cette forme de la maladie.

Les principales causes de l'ostéochondrose cervicale sont:

Causes de l'ostéochondrose cervicale
  1. Blessure au dos. Cela peut entraîner une redistribution de la pression sur le tissu cartilagineux, entraînant une modification de sa structure et de sa forme.
  2. Pathologies du système musculo-squelettique. Cette catégorie comprend la scoliose, les rhumatismes, la tuberculose osseuse.
  3. Activité physique insuffisante. Les personnes inactives souffrent d'épuisement des muscles du dos qui soutiennent la colonne vertébrale. Cette condition peut être aggravée par l'accumulation de sels d'acide lactique. Une colonne vertébrale affaiblie se déforme plus facilement et devient moins flexible.
  4. obésité. L'obésité est une menace majeure pour le système musculo-squelettique. En plus du stress accru sur la colonne vertébrale, le tissu adipeux élimine les substances utiles qui sont nécessaires pour maintenir le tonus du tissu musculaire et du cartilage.
  5. Immobilité plus longue. Cette maladie est courante chez les conducteurs et les personnes qui travaillent intellectuellement. Après un long séjour à l'état comprimé, le tissu cartilagineux perd progressivement son élasticité. Au fil du temps, les disques intervertébraux prennent une configuration non naturelle.
  6. troubles de l'alimentation. Pour que l'organisme fonctionne correctement, l'alimentation doit contenir suffisamment de protéines, de graisses, de minéraux et de vitamines. Une nutrition inappropriée entraîne une violation de la structure des tissus et leur destruction rapide.

L'ostéochondrose cervicale est souvent le résultat d'une tendance héréditaire. Dans ce cas, la pathologie se développe sans l'influence de facteurs significatifs.

Pour éviter l'apparition de la maladie, vous devez commencer le traitement à temps.

stades de la maladie

Il existe plusieurs étapes de la pathologie, chacune caractérisée par certaines caractéristiques:

  • Premier- un signe clé de la maladie est l'instabilité de la colonne vertébrale. Il se manifeste dans les lésions initiales des disques intervertébraux;
  • Seconde- la protrusion est la principale manifestation. Cette condition se caractérise par une réduction des espaces entre les vertèbres, une perturbation progressive de l'intégrité de l'anneau fibreux. Une douleur de compression nerveuse survient souvent;
  • Troisième- À ce stade, l'anneau fibreux est complètement détruit. Cela conduit à l'apparition d'une hernie intervertébrale. Cette condition est caractérisée par de graves dommages à la colonne vertébrale;
  • Le quatrièmeest le plus difficile. À ce stade, une douleur aiguë survient à chaque mouvement. Parfois, la condition s'améliore, mais cela indique l'apparition de structures osseuses reliant les vertèbres. Cela conduit à une diminution de l'activité physique et conduit à un handicap.

symptômes

Symptômes de l'ostéochondrose de la colonne cervicale

Cette forme d'ostéochondrose est caractérisée par des manifestations particulières. Cela est dû à la position étroite des vertèbres cervicales et à la faible hauteur des disques intervertébraux. Par conséquent, même de petits changements provoquent des manifestations graves. De plus, cette forme d'ostéochondrose s'accompagne souvent d'une compression des racines de la colonne vertébrale.

Les symptômes de l'ostéochondrose cervicale comprennent:

  1. Sensations douloureuses. Ils sont localisés dans différentes zones - l'arrière de la tête, le cou, la ceinture scapulaire, les bras. L'inconfort dans les bras ou la ceinture scapulaire est causé par des nerfs pincés. La douleur dans la région occipitale est associée à des spasmes du tissu musculaire du cou et à une mauvaise circulation sanguine.
  2. faiblesse dans les bras. Ce symptôme est causé par des lésions des nerfs moteurs responsables de l'innervation des muscles du bras.
  3. affaiblissement de la sensibilité des mains. Ce symptôme est dû à la défaite des racines, qui comprennent des fibres délicates qui sont responsables de l'innervation de la peau des mains.
  4. Diminution de l'activité motrice du cou, apparence de craquement. De tels symptômes d'ostéochondrose cervicale sont le résultat d'une diminution de la hauteur des disques intervertébraux. Ils sont également causés par des lésions des articulations intervertébrales et la formation de croissance osseuse sur les vertèbres.
  5. faiblesse, perte de coordination et vertiges. Ces manifestations sont causées par des lésions de l'artère vertébrale. La formation de tissu fibreux et la luxation des vertèbres provoquent des problèmes de circulation sanguine vers les artères. En conséquence, il y a une détérioration du flux sanguin dans la zone occipitale du cerveau et du cervelet.
  6. Surdité auditive, engourdissement de la langue, altération de l'acuité visuelle. Ces symptômes d'ostéochondrose du rachis cervical sont dus à l'exacerbation de la situation et au développement d'accidents vasculaires cérébraux.

méthodes de diagnostic

Pour détecter l'ostéochondrose du cou, un certain nombre de procédures de diagnostic doivent être effectuées.

Les études les plus informatives sont les suivantes:

Méthodes de diagnostic de l'ostéochondrose cervicale
  • L'imagerie par résonance magnétique est l'étude la plus informative qui vous permet d'évaluer l'état des vertèbres et des disques intervertébraux entre elles. Avec cette procédure, il est également possible de détecter les hernies, de déterminer leur taille et leur emplacement.
  • Radiographie - Cette procédure est l'une des meilleures méthodes de recherche disponibles. Cependant, il ne devient souvent pas significatif, en particulier dans les derniers stades de la maladie.
  • Tomographie calculée - Permet de voir les changements dans la structure des vertèbres. Cependant, la présence d'une hernie inguinale ou d'une compression de la moelle épinière est difficile à diagnostiquer avec cette méthode.
  • Échographie duplex - aide à détecter les troubles de la circulation sanguine dans l'artère vertébrale. La procédure détecte les blocages et ralentit la circulation du sang dans les vaisseaux.

Méthodes de traitement

Le traitement de l'ostéochondrose cervicale est sélectionné en tenant compte de divers facteurs. Cela dépend du stade de la maladie, de la forme de la maladie et de la gravité des symptômes.

Les thérapies les plus importantes sont:

  • Traitement conservateur - peut être médicamenteux ou non médicamenteux;
  • chirurgie;
  • Une combinaison de techniques conservatrices et de traitement chirurgical.

Médicaments

Le traitement de l'ostéochondrose de la colonne cervicale peut être effectué avec les catégories de médicaments suivantes:

  1. Analgésiques - Ce sont des médicaments non stéroïdiens qui peuvent aider à gérer la douleur. Ils sont généralement prescrits sous forme de pilule. Il est à noter que la plupart des fonds de cette catégorie provoquent une irritation des muqueuses des organes digestifs.
  2. Les anti-inflammatoires sont des agents hormonaux qui aident à contrôler l'inflammation et à soulager la douleur. Habituellement, pour l'ostéochondrose cervicale, des comprimés et des pommades à base de prednisolone sont prescrits.
  3. Ingrédients à action systémique retardée - Ces médicaments contiennent des éléments qui remplacent les constituants du tissu cartilagineux. Ceux-ci incluent l'acide hyaluronique et la chondroïtine. Afin d'obtenir un effet positif stable, ces fonds doivent être prélevés sur une longue période.
  4. Relaxants musculaires - Ces médicaments aident à détendre le tonus musculaire. Ils sont utilisés dans la pratique chirurgicale et orthopédique comme moyen supplémentaire de soulager la douleur. Ces substances sont administrées par voie parentérale, cela doit donc être fait sous la surveillance d'un médecin. Avec le développement de l'ostéochondrose, des fonds à base de glycérine sont utilisés. Il faut garder à l'esprit qu'ils ont de nombreuses contre-indications.
  5. Complexes de vitamines
  6. . Lorsqu'une telle ostéochondrose se produit, l'utilisation de vitamines est montrée, qui ont un effet bénéfique sur le système nerveux et améliorent la conductivité. Ceux-ci incluent les vitamines du groupe B. D'autres vitamines sont également présentées - A, C, D, E. De nombreux médecins prescrivent des médicaments combinés contenant des vitamines et des analgésiques.
  7. onguents et gels à usage topique. Ces fonds peuvent avoir différentes propriétés - réchauffantes, analgésiques, anti-inflammatoires. Avant d'utiliser un produit en particulier, vous devez subir un examen médical.

Méthodes de physiothérapie

Traitement de l'ostéochondrose cervicale à l'aide de méthodes de physiothérapie

Le traitement de l'ostéochondrose de la colonne cervicale nécessite nécessairement l'utilisation de méthodes de base de la physiothérapie.

Les méthodes les plus efficaces sont les suivantes:

  • Électrophorèse avec des médicaments. Sous l'influence d'un courant électrique, les particules de médicament pénètrent dans la zone souhaitée. Grâce à cela, il est possible de stimuler la circulation sanguine et d'obtenir un effet analgésique.
  • exposition aux ultrasons. Grâce à cette procédure, il est possible de faire face à la douleur et d'arrêter l'inflammation. Cette technique active également les processus métaboliques dans le corps.
  • magnétothérapie
  • . Avec son aide, il est possible de faire face à l'œdème et d'obtenir un effet analgésique.
  • Exposition laser
  • . Cette méthode aide à normaliser la circulation sanguine et à gérer l'inflammation.

Gymnastique de rattrapage

Pour que le traitement de la maladie soit aussi efficace que possible, il est nécessaire d'effectuer des exercices spéciaux. Ils sont prescrits après avoir soulagé les symptômes aigus. Il faut garder à l'esprit qu'il ne devrait y avoir ni douleur ni inconfort pendant le cours.

Les exercices les plus efficaces sont les suivants:

  1. Allongez-vous sur le ventre, posez vos mains sur le sol, soulevez la tête et le torse. Assurez-vous que votre dos reste droit. Vous devez rester dans cette position pendant 1 à 2 minutes. Ensuite, abaissez-vous doucement au sol. Faites 2-3 répétitions.
  2. Allongez-vous sur le ventre, redressez vos bras, tournez la tête vers la gauche et touchez le sol avec votre oreille. Faites un mouvement similaire vers la droite. Faites 6 à 7 fois dans chaque direction.
  3. Asseyez-vous et penchez-vous en avant, penchez-vous en avant. Touchez votre menton dans votre poitrine. Après cela, expirez, asseyez-vous et jetez votre tête en arrière. Faites 10 à 15 répétitions.
  4. Asseyez-vous et placez vos paumes sur votre front. Appuyez votre tête sur vos mains pendant 30 secondes. Vous devez faire 2-3 répétitions au total.
  5. Tournez lentement la tête dans différentes directions. Vous devez faire 10 tours dans chaque direction. Si vous vous sentez étourdi, arrêtez de faire de l'exercice.

Massage

Traitement de l'ostéochondrose cervicale avec massage

Pour vous débarrasser des signes d'ostéochondrose cervicale, vous devez absolument vous faire masser. La procédure doit être effectuée aussi soigneusement que possible et sans grand effort. Les mouvements doivent être étendus aux régions du cou, du col et du dos.

Il est préférable de masser en position couchée sur le ventre. Dans les cas extrêmes, la position assise est autorisée.

La technique est basée sur les techniques suivantes:

  • Caressing - décrit l'effet sur la surface de la peau. Pour ce faire, utilisez la paume de vos mains ou le bout des doigts pour caresser votre dos et passez de votre tête au tiers supérieur de votre dos. Vous pouvez également faire un mouvement en zigzag.
  • Squeezing - est l'effet sur les zones profondes de la peau dans le tiers supérieur du dos. Pour ce faire, saisissez la peau avec votre pouce et votre index. Cela doit être fait très soigneusement sans affecter les tissus de la région vertébrale.
  • Frottement - La procédure est effectuée pour réchauffer la peau et augmenter le flux sanguin vers la zone du col. Cela doit être fait très soigneusement sans affecter les zones de la colonne vertébrale des vertèbres.
  • pétrissage - utilisé assez rarement car il affecte les tissus profonds. Cela ne peut qu'aggraver l'anomalie.

Avec l'ostéochondrose, l'auto-massage est tout à fait possible. Pour ce faire, vous devez vous asseoir confortablement et utiliser les méthodes de caresse et de frottement du cou et des épaules. Il est conseillé de compléter la procédure avec des onguents à friction qui augmentent le flux sanguin et soulagent la douleur dans la zone touchée.

Guérison chirurgicale

Une intervention chirurgicale est indiquée dans les cas suivants:

intervention chirurgicale pour l'ostéochondrose cervicale
  1. La présence d'anomalies neurologiques - activité motrice altérée, faiblesse ou perte de sensibilité des mains, perte de contrôle des selles. Si de tels symptômes apparaissent, des lésions nerveuses en cours peuvent être suspectées. C'est pourquoi il est si important d'effectuer une opération pour supprimer la compression.
  2. La présence d'une douleur persistante qui affecte la qualité de vie d'une personne et ne peut être éliminée par des méthodes conservatrices.

Avec le développement de l'ostéochondrose cervicale, les opérations suivantes peuvent être effectuées:

  1. Discectomie cervicale antérieure et fusion. L'opération est effectuée par l'avant du cou. Le but de la procédure est de retirer le disque affecté, de décompresser les fibres nerveuses et d'implanter un dispositif spécial pour maintenir la distance souhaitée entre les vertèbres.
  2. Remplacement du disque
  3. . Dans ce cas, le disque affecté est retiré et un disque artificiel est inséré à la place. Grâce à cette procédure, il est possible de maintenir une activité physique.

La chirurgie pour éliminer les symptômes neurologiques est très efficace. Selon certaines estimations, il est de 80 à 90%. Cependant, de telles procédures ne sont pas suffisamment efficaces pour soulager la douleur associée à l'ostéochondrose.

Dangers possibles

L'ostéochondrose cervicale est un type grave de pathologie. Cette zone de la colonne vertébrale contient de nombreux nerfs et vaisseaux sanguins qui sont chargés de nourrir le cerveau. De plus, les vertèbres cervicales sont serrées. Même de petits changements dans cette zone entraînent une compression ou un déplacement des vaisseaux sanguins et des nerfs.

complications possibles de l'ostéochondrose de la colonne cervicale

Les troubles du flux sanguin cérébral entraînent des migraines, une dystonie végétative-vasculaire et une pression artérielle élevée. Il existe également un risque de dysfonctionnement des voies respiratoires, du cœur et des vaisseaux sanguins. De nombreuses personnes ont une perte auditive, une acuité visuelle diminuée et une mauvaise coordination des mouvements.

Dans les situations difficiles, l'ostéochondrose cervicale conduit à un syndrome de l'artère vertébrale. Ce vaisseau est responsable de l'apport sanguin au cervelet et à la moelle allongée. La compression d'une artère comporte un risque d'ischémie cérébrale et d'accident vasculaire cérébral.

De plus, une pathologie peut endommager les racines nerveuses. Cela se manifeste par la formation de croissances, l'apparition d'une radiculopathie et la perte d'activité physique. La conséquence la plus difficile de la maladie est la compression de la moelle épinière, qui peut être fatale.

Prévention

Pour éviter le développement d'une pathologie, des règles simples doivent être suivies:

  • Exercice systématique;
  • Mangez bien;
  • Prenez des vitamines et autres médicaments prescrits par votre médecin;
  • Évitez les postures inconfortables prolongées;
  • Utiliser des meubles orthopédiques;
  • Choisissez des vêtements et des chaussures en fonction de la saison, surtout en hiver.

L'ostéochondrose cervicale est une maladie assez dangereuse qui peut avoir des conséquences négatives sur la santé.

Pour éviter de graves complications, vous devez consulter immédiatement un médecin et suivre attentivement ses recommandations.